Archives mensuelles : janvier 2018

Des nouvelles mouillées de nos champs ce 27 janvier 2018

Année 2018, le 8 est-il un chiffre porte-bonheur ? pour le moment, c’est surtout le bonheur d’échapper aux conséquences des fléaux climatiques successifs. Après 4 tempêtes dont une redoutable, voilà le niveau de l’Oise qui monte chaque jour un peu plus mais sûrement. Vous verrez sur les photos de ce matin, son état préoccupant. Le niveau de l’eau de la rivière est supérieur à celui de nos champs. Heureusement, la pression de l’eau est moindre qu’en juin 2016 (débit inférieur) et le chemin de halage créé par la ville nouvelle dans les années 1970, nous protège des débordements à ce jour. Si inondation il y a dans les prochains jours, elle devrait être modérée.
 
Pour le moment, nous nous en sortons donc bien. Mais je comprends mieux la souffrance des gens inondés chez eux. L’eau peut-être aussi dangereuse qu’elle nous est féconde chaque jour. Ce sont les deux versants yin et yang de l’eau.
 Valérie et Alain Crochot
EARL Les Plaisirs du jardin

Les bons voeux de notre maraîcher

​Nous vous souhaitons le meilleur pour vous et votre famille !

Bonne année 2018 pleine de vitalité !
10 nouvelles photos ajoutées à l’album partagé

Pour nous, l’année commence fort…comme le vent. Heureusement, nous ne déplorons qu’une serre débâchée et deux autres partiellement, malgré un vent relevé à 136 km/h dans le Val d’Oise.​

Valérie et Alain Crochot
EARL Les Plaisirs du jardin

Nouvelles des champs au 9 décembre 2017

Heureuse surprise la neige de ce matin ! Nos champs sont doucement saupoudrés pour la 2ème fois en 10 jours. Cette blancheur au soleil est un vrai moment de tranquillité et de bien-être dans nos champs…
      choux rouges et blancs                       Compost au frais
           engrais blanc                                serre bio-climatique
      vos salades au chaud                en patins pour aller aux champs
mais peut-être, est-ce un petit moment trop calme avant la tempête annoncée ? Le vent s’étire en vous écrivant ces lignes.
Un temps chasse l’autre. C’est ainsi, comme de tout et comme de nous.
Valérie et Alain Crochot
EARL Les Plaisirs du jardin